La mère de Maëlys reconnaît sa fille dans la voiture du suspect - Le Figaro

Actualités

Alors que le principal suspect dans l'affaire de la disparition de la petite Maëlys vient de déposer une demande de remise en liberté, Le Parisien révèle que la mère de la fillette, Jennifer de Araujo, a reconnu sa fille dans la voiture de Nordhal Lelandais sur des images de vidéosurveillance. Une concomitance d'annonces qui montre que dans cette affaire, la bataille entre les différentes parties se livre également dans la presse.

Les images en question sont datées de la nuit du 26 au 27 août, au cours de laquelle Maëlys a disparu lors d'une soirée de mariage à Pont-de-Bonvoisin (Isère). Selon Le Parisien, elles permettent à la maman de dire que son enfant se trouvait bien dans l'Audi A3 du suspect. Au moment où le véhicule franchit un dos-d'âne, il est possible de distinguer une forme pouvant être celle d'un enfant côté passager. Le dessin particulier de la bretelle et du col rond de la robe blanche que portait la petite ce soir-là n'aurait pas laissé de doute à la mère. Cette dernière a pu confirmer ses convictions lors d'un second visionnage. Quelques mois plus tôt, le procureur de Grenoble avait également évoqué la présence d'une enfant vêtue d'une robe blanche à bord du véhicule, sans l'identifier formellement. La même caméra de surveillance retransmet les images de la voiture 37 minutes plus tard en sens inverse, cette fois sans sa passagère.

Nordhal Lelandais, qui était présent au mariage, possède une voiture en tout point identique à celle présente sur les images. Après avoir été interrogé une première fois par la police le 27 août, il passera du temps à nettoyer son véhicule, près de 2 heures. L'ADN de Maëlys y sera tout de même découvert.

Le suspect nie en bloc

Le suspect nie en bloc et clame son innocence. Son avocat, Me Alain Jakubowicz, avait contesté au mois de décembre que cette silhouette soit celle de la fillette, affirmant qu'elle était celle d'une femme adulte portant une robe à décolleté carré, sans pour autant l'identifier. Et s'il a nettoyé son véhicule, c'est qu'il souhaitait le vendre.

Poursuivant dans cette logique, l'avocat a déposé une demande de remise en liberté pour son client, mardi, sur laquelle trois juges doivent se prononcer dans les cinq jours. Le procureur, qui peut faire valoir sa position, devrait normalement s'opposer à cette demande. Tout porte à croire qu'étant donné la gravité des faits, les juges devraient suivre son avis. D'autant que Nordhal Lelandais est depuis la fin de l'année soupçonné dans une autre disparition, celle du militaire Arthur Noyer, dont le crâne a été retrouvé. D'autres investigations sont menées pour savoir si le suspect pourrait être mêlé à d'autres affaires de disparition inexpliquées.


Lire la suite : La mère de Maëlys reconnaît sa fille dans la voiture du suspect - Le Figaro


Articles en Relation

L'Etat va assigner Google et Apple en justice, annonce Bruno Le Maire - Le Monde « Je vais assignerGoogle et Apple devant le tribunal de commerce de Paris pour pratiques commerciales abusives. Je considère que Google et Apple, au...
L’Assemblée nationale vote l'expérimentation de la vidéosurveillance dans des ab... L'Assemblée nationale a voté dans la nuit de dimanche à lundi le principe d'une expérimentation de la vidéosurveillance dans des abattoirs volontair...
Le Royaume-Uni peut décider seul de renoncer au Brexit, selon la Cour de justice... Cet arrêt pourrait encourager les Britanniques qui espèrent encore que le Royaume-Uni puisse renoncer à quitter l'UE. Le Royaume-Uni peut-il décide...
La police étudie la piste de Nordahl Lelandais dans deux disparitions dans la Dr... La piste Nordahl Lelandais, accusé du meurtre de la jeune Maëlys en août 2017, va être explorée dans deux autres enquêtes, a-t-on appris j...
Trois directeurs de casinos du groupe Partouche placés en garde à vue - Le Figar... Sept personnes, dont trois directeurs de casinos du groupe Partouche, ont été placées en garde à vue dans la nuit de samedi à dimanche par les polic...
Procès Tarnac : la justice « s'est acharnée » à sauver son « honneur », affirme ... La justice« s’est acharnée » à sauver son « honneur » dans l’affaire de Tarnac, a affirmé jeudi 8 mars le militant Julien Coupat...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA