La biodiversité menacée par l’effet domino

Environnement

L'extinction d'une espèce du fait du changement climatique peut déclencher une cascade de coextinctions. Un effet domino mis en lumière aujourd'hui par des chercheurs qui se sont intéressés au devenir des plantes à fleurs et de leurs insectes pollinisateurs.

 

Pour déterminer l'impact qu'aura le réchauffement climatique sur la biodiversité, les chercheurs utilisent généralement des modèles climatiques qui considèrent chaque espèce séparément. Pourtant, les écosystèmes sont complexes et les interactions nombreuses. Pour se faire une idée plus juste, les chercheurs tentent donc aujourd'hui de tenir compte des dépendances mutuelles des uns et des autres pour mieux prédire l'avenir.

Et selon des biologistes de l'évolution de l'université de Zurich (Suisse), il faut s'attendre à un impact du changement climatique sur la biodiversité plus important que celui annoncé par les modèles classiques. Une conclusion qu'ils tirent de l'analyse des interactions entre plantes à fleurs et insectes pollinisateurs dans sept régions d'Europe.

Pour se reproduire, les plantes ont besoin d’insectes pollinisateurs qui eux-mêmes ont besoin des plantes pour se nourrir. Une interdépendance qui les rend plus sensibles que prévu aux effets du changement climatique. © Myriams-Fotos, Pixabay License

Pour se reproduire, les plantes ont besoin d’insectes pollinisateurs qui eux-mêmes ont besoin des plantes pour se nourrir. Une interdépendance qui les rend plus sensibles que prévu aux effets du changement climatique. © Myriams-Fotos, Pixabay License

Certaines régions plus menacées que d’autres

Ainsi, il existerait 52 % de risques de voir le ciste à feuilles de sauge disparaître d'ici 2080 du fait du changement climatique. Si tel devait être le cas, la petite abeille charpentière qui se nourrit de son pollen pourrait suivre la même funeste voie. Et entraîner avec elle le myrte qu'elle pollinise également. Faisant passer le risque d'extinction du myrte de 38 % à environ 62 % !

Il semblerait par ailleurs que certains bassins soient plus sensibles que d'autres. Par exemple, les communautés méditerranéennes, globalement plus touchées par le changement climatique et dont les aires de répartition sont plus étroites. Un ensemble de circonstances qui fragilise les espèces végétales notamment. Les chercheurs suisses estiment ainsi que deux à trois fois plus de végétaux que prévu pourraient disparaître dans la région d'ici 2080.


Source : La biodiversité menacée par l’effet domino


Articles en Relation

Napoléon aurait perdu à Waterloo... à cause d'un volcan La colossale éruption du Tambora survenue en Indonésie, le 5 avril 1815, aurait provoqué des pluies diluviennes en Europe, contribuant deux mois p...
Amazone : des inondations cinq fois plus fréquentes en un siècle Au début du XXe siècle, les graves inondations qui touchaient le plus long fleuve du monde avaient lieu tous les 20 ans. Maintenant, c'est tous le...
Attention aux avalanches ! La neige, sur laquelle les skieurs glissent et évoluent, est un élément changeant et déclencheur d'avalanches. Pour éviter de se retrouver piégé par...
Les coraux face au réchauffement climatique Les récifs coralliens sont uniques : ce sont les plus grandes structures terrestres fabriquées par de tout petits organismes vivants, mais les corau...
Où fait-il le plus froid en France ? À cette question, nous pourrions être tentés de répondre en chœur : Aurillac, bien sûr?! Pourtant, à y regarder de plus près, l'endroit le plus froi...
Cyclone, ouragan, typhon : qui sont-ils ? Ouragan, cyclone et typhon sont trois termes employés pour désigner un même phénomène météorologique extrême. Mais alors, qu'est-ce qui les différen...

PLUS D'ARTICLES