En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

iPhone : Une hausse des prix (quasi) constante depuis plus de 10 ans

High Tech
À l'occasion de la keynote de rentrée d'Apple — qui a dévoilé ses iPhone Xs, Xs Max et Xr —, nous nous sommes replongés dans l'évolution des prix des iPhone ces 11 dernières années.
 
Apple vient de présenter ses tout nouveaux iPhone. Au nombre de trois cette année, les nouveaux mobiles s'accompagnent d'un prix difficile à avaler, comme souvent chez la firme à la pomme. Après avoir franchi le cap symbolique des 1 000 € l'année dernière avec son iPhone X, l'entreprise a continué d'augmenter ses prix cette année, comme depuis plus de 10 ans.
 
Si l'on observe l'évolution des prix sur le graphique ci-dessus on peut effectivement se rendre compte que, graduellement, Apple a quasi toujours augmenté ses prix ces dernières années, que ce soit pour son "nouveau" modèle le moins cher ou son iPhone le plus onéreux. À tel point que le passage au-dessus de la barre de 1 000 € l'année dernière semble plus être une évidence qu'une folie commerciale, comme on avait pu se laisser aller à le croire.

L'engagement de la discorde

Si l'on remonte jusqu'en 2007, année de l'officialisation du premier iPhone, le ticket d'entrée dans le merveilleux monde d'iOS coutait 499 €... mais avec un contrat de 24 mois. En effet à l'époque, les forfaits sans engagements étaient encore rarissimes (voire inexistant) sur le marché grand public, et l'on n'imaginait même pas acheter un iPhone sans l'accompagner d'un forfait chez Orange. Résultat, certes le prix d'entrée immédiat était quasi deux fois moins cher qu'aujourd'hui, mais au bout de 24 mois avec un forfait, l'iPhone que l'on appelle désormais Edge finissait pas revenir cher, très cher. Et à l'époque le modèle le moins onéreux n'était doté que de 4 Go !
 
iPhone_3GS.jpgUn iPhone 3GS, car à la rédaction des Numériques, nous sommes à la pointe de la technologie.
 
Le prix a ensuite augmenté année après année pour atteindre 859 € aujourd'hui pour l'iPhone Xr, le moins onéreux de la nouvelle gamme. À ce prix-là en revanche, il est vendu "nu" c'est-à-dire sans forfait obligatoire. En 10 ans, le marché des télécoms s'est transformé et les vrais prix des mobiles se sont dévoilés. Il est intéressant de noter également que la "fourchette" de prix entre le modèle le moins cher et le plus cher s'est considérablement agrandie ces dernières années. Ce qui est assez logique puisque après s'être accroché à son modèle "d'iPhone unique" pendant des années, Apple a enfin daigné offrir des iPhone "grande taille" à partir du 6 Plus et qui dit grande taille, dit forcément plus cher.

Les cas 5c, SE et Xr

Mais depuis 11 ans maintenant Apple ne s'est pas contenté de faire un puis deux modèles d'iPhone. À trois reprises, la firme a tenté d'introduire un troisième modèle, souvent moins onéreux, pour des tas de raisons. Le premier fut l'iPhone 5c qui fut d'abord vendu à 609 € en version 16 Go, puis connut une déclinaison moins onéreuse en version 8 Go à 559 €. Le but avoué était d'offrir une entrée moins chère dans le monde d'iOS. 
 
Puis vint en 2016 l'iPhone SE dont le but était d'offrir une alternative "petit format" au iPhone qui commençait à sérieusement grimper en taille. Lors de son lancement, il était vendu 489 €. Enfin, il y a quelques jours l'iPhone Xr a fait son entrée pour 859 € et cherche à offrir le design "bord à bord" pour un prix plus attractif que les Xs et Xs Max. Mais à 859 € le prix d'entrée dans cette nouvelle gamme d'iPhone n'a jamais été aussi cher.

Une distinction sociale

Il est tout de même possible de rentrer dans le monde d'iOS pour moins cher tant que l'on est prêt à s'équiper avec des iPhone sortis il y a un ou deux ans. Car contrairement à un Samsung qui a de très nombreuses familles de produits pour espérer répondre aux besoins de toutes les bourses, Apple n'a construit son catalogue qu'en "rétrogradant" les anciens modèles à des prix plus accessibles. Une stratégie intéressante qui mise sur le fait que les consommateurs cherchent plus à acquérir la distinction sociale qu'offre "un iPhone" plutôt que celle du "dernier iPhone".

Lire la suite : iPhone : Une hausse des prix (quasi) constante depuis plus de 10 ans


Articles en Relation

L’Inde résiste toujours à Apple Alors que l’Inde se présente comme le nouvel eldorado pour les constructeurs de smartphones, Apple continue d’avoir toutes les peines du monde à s’y...
La bougie qui sent le Mac neuf a été mise à jour La révision 2 de la bougie qui sent le Mac neuf est sortie. Et non, ce n'est pas une blague. Bienvenue en terres insolites. Au mois de septembre de...
Apple : des remplacements de batteries moins chers Une fois le programme de remplacement de batteries à prix réduit terminé, Apple appliquera une nouvelle grille tarifaire pour cette opération de SAV...
Les iPhone aux batteries usées pourront être débridés, promet Tim Cook Le patron d'Apple a profité d'une intervention télévisée pour revenir sur l'affaire des ralentissements d'iPhone et des batteries usées. Il explique...
iOS 12 redonne de la vivacité aux vieux iPhone et iPad Les premiers retours sont unanimes : Apple a bel et bien fait en sorte de rendre iOS 12 plus réactif, ce qui profite beaucoup à ses termin...
Apple remplace des iPhone X à cause de Face ID Apple reconnait que certains iPhone X ont un défaut de fabrication affectant Face ID et assouplit sa politique de service après-vente. L'occasion de...

PRODUITS HIFI-VIDEO

PROMO HIFI-VIDEO