Internet se remémore le parc d'attraction le plus dangereux au monde

Sociétés

Action Park dans l'État du New Jersey proposait des attractions sans aucune sécurité, surveillées par des ados ivres.

Action Park, ouvert à Vernon (New Jersey) en 1978 et fermé en 1996, est connu comme l'un des plus dangereux parcs d'attraction des États-Unis, voire du monde. Rapidement rebaptisé «Accident Park», ses attractions, conçues par des personnes sans aucune qualification, ont conduit six personnes à la mort, et entraîné des milliers de fractures, traumatismes crâniens et autres blessures. En moyenne, l'hôpital local accueillait une trentaine de blessé·es venant du parc chaque week-end. À titre de comparaison, entre 1987 et 2000, cinquante-et-une personnes furent tuées dans des parcs d'attraction à travers les États-Unis.

La chaîne YouTube RealLifeLore revient sur ce parc tristement célèbre, en détaillant dans une vidéo les accidents qui ont émaillé ses dix-huit années d'activité. C'est au toboggan alpin qu'Action Park doit son premier décès. Décrit par un ancien habitué comme «une piste géante parfaite pour arracher la peau des gens, déguisée en manège pour enfants», le toboggan comportait une longue descente en ciment et fibre de verre, que dévalaient les visiteur·euses, sans casque ni protection, sur des luges à roulettes. Des luges dont le frein, parfois inexistant, se bloquait constamment.

En 1980, un employé de 19 ans quitta la piste et se cogna la tête contre une pierre. Le choc lui fut fatal. Pour tenter de diminuer le nombre d'accidents, plutôt que de fermer l'attraction, l'équipe du parc afficha au départ du toboggan des photos d'enfants blessés pour mettre en garde les personnes assez intrépides pour s'élancer. Sans succès. Entre 1984 et 1985 seulement, vingt-six blessures graves à la tête et quatorze fractures furent attribuées à ce toboggan alpin, qui demeura ouvert jusqu'à la fermeture du parc, plus de dix ans après.

Des centaines de procès intentés

Un terrible bilan auquel s'ajoute celui de la piscine à vagues, surnommée The grave pool, la piscine-tombe en français, en raison des trois décès à son actif. Cette piscine très profonde et dont les vagues dépassaient un mètre de hauteur était sans doute l'attraction la plus dangereuse du parc. Les douze sauveteur·euses en poste secouraient environ trente personnes par week-end. Autour d'un lac, d'une piscine ou d'une plage, la moyenne est de deux sauvetages par saison.

Autre attraction, la plus célèbre du parc, le Cannonball Loop, un toboggan aquatique se terminant par un looping. Selon la légende, relatée par un article du site History, lorsque les propriétaires du parc ont voulu tester le tobogan à l'aide d'un mannequin, celui-ci est ressorti sans tête. Peu regardant sur la sécurité, le directeur du parc Gene Mulvihill a alors offert 100 dollars à ses employé·es pour tester l'attraction. Malgré leurs hématomes et leurs nez en sang, il ouvrit quand même le toboggan. Une attraction si mal conçue qu'un client resta coincé en haut de la boucle du looping. Claustrophobes s'abstenir.

En plus de manèges mal pensés, la vidéo de RealLifeLore révèle que les attractions étaient pour beaucoup surveillées par des mineur·es, les plus jeunes n'ayant pas plus de 14 ans. Pire, en raison du laxisme du parc en matière de consommation de boissons alcoolisées, la majorité, y compris les ados, étaient sous l'emprise de l'alcool.

Action Park a finalement fermé ses portes en 1996, à la suite de centaines de procès intentés contre le parc. Racheté en 2010, il a rouvert ses portes en 2014, sous le nom de Mountain Creek Waterpark, avec de nouvelles équipes et de nouvelles attractions. Devenu un véritable phénomène de pop culture, l'Action Park fait aujourd'hui l'objet de nombreux articles, documentaires ou films, qui perpétuent sa légende.


Lire la suite : Internet se remémore le parc d'attraction le plus dangereux au monde


Articles en Relation

Pour profiter de la nature, notre nez est peut-être plus important que nos yeux Souvent négligé parmi les cinq sens, l'odorat joue un rôle primordial dans le bien-être procuré par une balade dans un parc ou en forêt. Nous vivon...
Faut-il exposer des corps morts pour satisfaire notre curiosité ? Macabre pour certaines personnes, instructif pour d'autres, l'intérêt pour l'anatomie des cadavres ne date pas d'hier. Ouvrir le corps d'une person...
Tinder et Grindr, nouveaux lieux de la prostitution Les applis de rencontres sont devenues un outil privilégié pour proposer et trouver des relations sexuelles rémunérées. «Je recherche aussi bien un...
Vous pensez que Jack l'Éventreur a tué des prostituées? C'est une fake news de l... The Five, The Untold Lives of the Women Killed by Jack the Ripper (Les cinq: la vie des victimes de Jack l'Éventreur comme on ne vous les a jamai...
Le formatage des chaînes info n'a laissé aucune chance aux «gilets jaunes» Roland Barthes et Umberto Eco devraient achever de vous convaincre que le traitement imposé par les chaînes d'information en continu au cas des «gil...
Soigner ses interactions sociales, l'atout bien-être en entreprise TLes services RH devraient s'inspirer de la résonance caractérisée par une empathie propice à la coopération. La thèse de l'ouvrage du philosophe e...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA