En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Gérard Filoche, antisémite ? Le naufrage d'un colérique en 6 polémiques - L'Obs

Actualités

A Solférino, certains l'apprécient pour son franc-parler, sa grande gueule, sa verve colérique. D'autres au contraire, n'en peuvent plus des éructations de ce trublion trotskiste. Ca ne date pas d'hier, Gérard Filoche est un sujet de débat récurrent au PS. Et ce samedi encore, le très médiatique frondeur se voit carrément menacé d'être exclu du Parti socialiste. Vendredi soir, un de ses tweets a généré une controverse qu'il peine à éteindre. Effacé depuis, il relayait un photomontage issu des bas-fonds de la fachosphère montrant Emmanuel Macron affublé d'un brassard nazi barré d'un dollar. Derrière lui, se détachaient les silhouettes de Patrick Drahi, Jacob Rotschild et Jacques Attali, sur fond de drapeaux israéliens et américains. "

Très douteux, ce tweet a été épinglé par la Licra qui en dénonce l'antisémitisme. Un comble pour Filoche, cofondateur de SOS Racisme, aux cotés de Julien Dray et Harlem Désir."Ce montage et sa source sont bad. Dès que j'ai su, je l'ai retiré aussitôt. Tout à fait désolé !", tempère-t-il ce matin. "Qui peut croire une seconde que je suis antisémite ?", embraye-t-il auprès de "20 minutes". Mais le mal est fait et des captures d'écran du tweet supprimé enflamment la toile... et finissent de discréditer son parti, déjà laminé par les élections du printemps dernier.

Le coup de trop ? Cette fois, le PS dont il est adhérent depuis 1994 pourrait bien le sanctionner, voire l'exclure. Rachid Temal, qui coordonne le parti par intérim a annoncé avoir engagé une procédure d'exclusion.

Margerie "suceur de sang", Badinter "pignouf", Hollande "liquidateur de la gauche"... Gérard Filoche n'en est pas à son premier coup d'éclat polémique.

Des coups de sang...

Le tempérament volcanique de ce septuagénaire fils de cheminot passé par le PCF et la LCR détonne au PS. C'est même sa marque de fabrique. Bien qu'il n'ait jamais été élu, il siège depuis 2000 au sein du bureau national, l'instance dirigeante du parti. Et c'est justement sa parole d'ancien inspecteur du travail, syndiqué CGT et surtout incollable sur le droit du travail qui a écrit sa notoriété. On se souvient par exemple de son vibrant coup de gueule, juste après les confessions de Jérôme Cahuzac. Ce soir là, Gérard Filoche s'illustre sur le plateau de Michel Field. Les yeux humides de colère, il explose :

"C’est la misère dans le pays, il y a cinq millions de chômeurs, dix millions de personnes qui sont pauvres, qui ont moins de 900 euros par mois, et dont on ne parle pas. Et on a un chef du Budget qui fraude lui-même!"
 

A ce moment là, Gérard Filoche a un peu le sentiment d'avoir "sauvé l’honneur du Parti", confiera-t-il aux "Inrocks". "Et pourtant je n’ai pas eu un mot de la direction". Dans ses 33 ouvrages, cette bête noire du patronat, également auteur prolixe, raconte ses années d'inspecteur du travail, ce métier "où vous foutez la trouille aux patrons en rentrant dans la boîte". Aujourd'hui retraité, il alimente régulièrement son blog de billets sur le sujet, tels celui publié hier intitulé "Macron pour la société 'post salariale' ? Le salariat le battra !"


Lire la suite : Gérard Filoche, antisémite ? Le naufrage d'un colérique en 6 polémiques - L'Obs


Articles en Relation

Le Parti socialiste à l'heure de la refondation - Le Monde Réuni en Conseil national samedi 8 juillet, le Parti socialiste va se donner une nouvelle direction collégiale d’une quinzaine de membres placée sou...
Hollande, Valls, Hamon... Cambadélis règle ses comptes dans un livre-testament -... Celui qui quittera la tête du PS samedi publie un essai critique sur le quinquennat de François Hollande. Il y raille un homme qui n'était pas "prêt...
Le PS est "à terre, décapité, éclaté", selon Thierry Mandon - Le Point L'ex-ministre PS Thierry Mandon a estimé lundi sur RTL que le Parti socialiste était à "terre, décapité, éclaté" prônant que le nouveau PS "bosse" e...
Le Parti socialiste décide de vendre son siège du 10 rue de Solférino - Francein... Le Parti socialiste a pris la "décision de principe de mettre en vente" son emblématique siège parisien, a annoncé le trésorier du parti, Jean-Françoi...
Gers: Le corps de la fillette de 2 ans disparue lundi retrouvé dans une rivière ... Malgré l'alerte rapide de sa disparition lundi dans un camping de Mirande, dans le Gers, le corps de la petite fille de deux ans, arrivée dimanche...
Emery - Garcia, il n'y a pas eu match - L'Équipe.fr Les choix initiaux Unai Emery a surpris par ses décisions, en privilégiant Lucas et Pastore au détriment de Di Maria et Draxler, jugé trop juste ph...

ACTUALITÉS LES DERNIÈRES INFOS