Gaza : nouveaux raids d'Israël contre le Hamas, réunion d'urgence du Conseil de sécurité

Actualités

L'armée israélienne a annoncé avoir mené de nouvelles frappes, dans la nuit de mardi à mercredi, contre 25 objectifs militaires liés au Hamas dans la bande de Gaza, en réponse à des tirs palestiniens.

L'armée israélienne a annoncé avoir frappé dans la nuit du mardi 29 au mercredi 30 mai 25 objectifs militaires liés au Hamasdans la bande de Gaza, en réponse à des tirs de roquettes et mortier.

Parmi les cibles, figureraient des ateliers pour la fabrication de roquettes, des abris pour des drones ainsi que des "infrastructures militaires". Il n'y avait pas d'indication dans l'immédiat sur des victimes à Gaza. Mardi, au premier jour de cette opération, la confrontation la plus sévère depuis la guerre de 2014, Israël avait déclaré avoir frappé plus de 35 objectifs militaires du groupe islamiste ainsi que contre le Jihad islamique.

Un communiqué de l'armée précise que mardi, tard dans la soirée, environ 70 roquettes et obus de mortier ont été tirés vers Israël le long de la journée. Un certain nombre a été intercepté par les systèmes de défense aérienne. Le territoire israélien a essuyé pendant la journée son "plus important barrage de tirs d'obus de mortier et de roquettes" depuis 2014, a indiqué un porte-parole de l'armée, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus.

Réunion d’urgence du Conseil de sécurité

Trois soldats israéliens avaient été blessés. Les États-Unis, grand allié d'Israël, ont dénoncé les tirs palestiniens "contre des installations civiles" et demandé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité, qui se tiendra mercredi à 15 h (19 h GMT), selon des diplomates à l'ONU.

"Les dirigeants palestiniens doivent rendre des comptes pour ce qu'ils laissent faire à Gaza", a dénoncé l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley dans un communiqué.

Fait rare indicatif du sérieux de la situation, les bras armés du Hamas et du Jihad islamique ont publié un communiqué commun pour revendiquer la responsabilité des tirs contre Israël, réponse selon eux à des attaques israéliennes contre leurs positions à Gaza, dont l'une avait encore tué dimanche trois membres du Jihad islamique. Ces "crimes ne peuvent en aucun cas être tolérés", écrivent-ils, en déclarant que "toutes les options sont ouvertes".

Dans la soirée de mardi, le Jihad islamique avait toutefois annoncé qu'un accord de cessez-le-feu avait été conclu entre les organisations palestiniennes et Israël sous les auspices de l'Egypte, autre voisin de la bande de Gaza et intermédiaire historique entre les deux camps.


Lire la suite sur FRANCE 24 : Gaza : nouveaux raids d'Israël contre le Hamas, réunion d'urgence du Conseil de sécurité


Articles en Relation

Des dizaines d'enfants tués après des frappes aériennes dans le nord du Yémen Des frappes aériennes ont tué des dizaines de personnes, dont des enfants, dans la province de Saada, dans le nord du Yémen, ont annoncé jeudi les s...
Nouvelles frappes syriennes et russes sur Idleb L'armée russe et les forces loyalistes du président syrien Bachar al-Assad ont continué dimanche le pilonnage de la province d'Idleb, ultime bastion...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA