Facebook abandonne son «gênant» projet «LOL» à direction des ados

Sociétés

Facebook n'est pas vraiment le réseau social le plus apprécié des lycéens américains. Des études annoncent régulièrement que le réseau social perd des utilisateurs au profit d'autres applications comme Instagram (qui appartient à Facebook), Snapchat ou TikTok.

Pour y remédier, Facebook tente des choses. Au milieu du mois de janvier, TechCrunch révélait que«Facebook travaille depuis des mois sur LOL, un flux spécial de vidéos marrantes, et de GIFs. Il est divisé en catégories comme "Pour vous", "Animaux", "Fails", "Pranks" and plus tirés du fil d'actualités de certaines des plus grosses pages de mèmes de Facebook».

 

Petit problème sentait-on alors venir: «Selon des sources familières avec le design de LOL, c'est gênant, comme si Facebook essayait de faire jeune et cool. Le contenu trouvé dans LOL date parfois de plusieurs semaines, et les ados visés, obsédés par les mèmes, les auront donc peut-être déjà vus.» Tout l'état d'esprit de LOL était alors résumé dans ce mème de TechCrunch mélangeant le «How Do You Do Fellow Kids» avec la tête de Mark Zuckerberg.

Très chers ados

Trois semaines après ces révélations, Facebook a préféré se débarrasser de LOL. Selon Recode, LOL fait partie des projets sur lesquels travaillait «l'équipe jeunesse» et qui vont être abandonnés. «LOL n'a jamais pris. Facebook le décrivait il y a quelques semaines comme un "test à petite échelle" et selon TechCrunch, LOL ne comptait qu'une centaine d'utilisateurs bêta», poursuit le site spécialisé. À la place, une grande partie va être redéployée vers Messenger Kids, l'application de messagerie pour enfants de Facebook, déjà largement critiquée.

Si Facebook tient tant à toucher les ados, ce n'est pas pour rien, rappelle Recode, puisqu'ils «constituent un groupe démographique cher au cœur des annonceurs, et un groupe généralement vanté pour ses capacités à identifier la nouvelle grande idée». Or, rappelle le Daily Dot, «le géant des réseaux sociaux a du mal à intéresser les jeunes utilisateurs alors que dans le même temps des nombreuses controverses et une compétition exacerbée les a éloignés du site. Malgré ses échecs répétés, Facebook est déterminé à retrouver sa gloire passée».

Ne reste plus qu'à espérer cette fois-ci, que Facebook ne se mette pas à payer des ados pour pouvoir fouiller dans leur téléphone et essayer de trouver ce qui pourrait les intéresser.


Lire la suite : Facebook abandonne son «gênant» projet «LOL» à direction des ados


Articles en Relation

Les membres de Tinder seraient peu fiables aux yeux des autres Mais cette mauvaise impression s’estomperait avec le temps. Pour les célibataires en quête de rencontres, cette nouvelle n'est sans doute pas de bo...
Un mois après les révélations sur la Ligue du LOL, je demande aux rédactions d’a... [TRIBUNE] Journaliste, notamment pour Slate, Lucile Bellan attend des actions concrètes de la part des médias pour lutter contre le harcèlement. ...
Nice, la ville des espoirs fous (et des incertitudes) Elle porte en elle ce mélange d'esprit de fête débridé et d'instinct de violence. Nice est la perle de la Riviera qui brille par son mystère. Ville...
Les applis menstruelles partagent vos données personnelles Elles renseignent Facebook sur l'état du cycle de millions de femmes –et sur la date de leur dernière relation sexuelle. En plus de savoir où vous ...
Le «Facebook des masturbateurs» a des choses à nous apprendre sur les hommes hét... BateWorld héberge une communauté d'hétéros qui adorent se branler entre mecs. Ce qu'ils en tirent nous en dit énormément sur la nature de la sexuali...
Le projet Libra peut-il modifier l'ordre monétaire mondial ? L'arrivée du réseau social dans le jeu monétaire virtuel fait du bruit. Tandis que des démocrates américains demandent à Facebook de ralentir la mis...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA