Energie : les « méthodes commerciales douteuses » des fournisseurs d’électricité et de gaz

Economie

Le médiateur de l’énergie s’inquiète dans son rapport annuel de la hausse persistante du nombre de litiges avec les clients, en hausse de 38 % en deux ans.

La concurrence dans l’énergie progresse, mais le maquis des offres et les pratiques des fournisseurs rendent le marché difficile à comprendre pour une grande partie des consommateurs. C’est ce qui ressort du rapport 2018 du médiateur de l’énergie, rendu public mardi 14 mai. L’ancien député socialiste Jean Gaubert, dont le mandat s’achève en novembre, a passé cinq ans à prêcher – parfois dans le désert – pour une plus grande transparence de la part des acteurs du secteur. Et il ne manque pas de souligner que des efforts doivent être encore fournis, tant pour expliquer le marché aux particuliers que pour réguler les pratiques des fournisseurs.

En 2018, plus de 16 000 personnes ont saisi le médiateur, et près de 5 000 ont fait l’objet d’une médiation

Dans son rapport, il estime ainsi que « le développement de la concurrence dans le secteur de l’énergie est une bonne chose », mais ajoute que « la recrudescence de mauvaises pratiques qui l’accompagne l’est moins ». Et de citer « méthodes commerciales douteuses, multiplication de trophées clients, offres vertes pas si vertes ou promotions faussement alléchantes ». Ces pratiques controversées, parfois mensongères, « sont autant de facteurs susceptibles de faire perdre confiance aux consommateurs », souligne le rapport.

Des méthodes qui commencent à agacer sérieusement les consommateurs. Sur les deux dernières années, le nombre de litiges a ainsi augmenté de 38 %. En 2018, plus de 16 000 personnes ont saisi le médiateur, et près de 5 000 ont fait l’objet d’une médiation.

Parmi les fournisseurs générant le plus de litiges, ENI – qui compte un million de clients en France – arrive loin devant, suivi de Total Spring, Engie et Direct Energie, puis EDF. Le groupe Total a depuis racheté Direct Energie et fusionné les deux entreprises en une seule entité.

L’un des principaux points soulignés par le médiateur de l’énergie reste, comme les années précédentes, les méthodes commerciales visant à tromper les consommateurs, en particulier lors de démarchage téléphonique ou à domicile. « Le fonctionnement du secteur reste confus pour bon nombre [de Français] et certains fournisseurs jouent sur cette méconnaissance pour conquérir des parts de marché », prévient le rapport.


Lire la suite : Energie : les « méthodes commerciales douteuses » des fournisseurs d’électricité et de gaz


Articles en Relation

Les litiges entre Etat et entreprises doivent « ressortir des seuls tribunaux na... Dans une tribune au « Monde », le juriste Bertrand de Kermel conteste le droit des entreprises à saisir des juridictions non étatiques dans leurs di...
Les déboires du 737 MAX pèsent sur la chaîne de fournisseurs de Boeing En France, plus d’une centaine d’entreprises travaillent pour l’avionneur américain, soit 30 000 emplois, pour un chiffre d’affaires annuel de 5,3 m...
L’Autorité de la concurrence ouvre une enquête sur les alliances entre distribut... L’enquête portera sur les alliances à l’achat nouées entre Auchan, Casino, Metro et Schiever ainsi qu’entre Carrefour et Système U. Elle concerne ég...
Ligne ferroviaire Lyon-Turin : malgré les tensions, Rome valide le lancement des... La décision, attendue, intervient après de vives polémiques au sein de la coalition gouvernementale à Rome sur le projet franco-italien, dont le coû...
Pourquoi les énergies renouvelables gonflent la facture d’électricité Le soutien public à l’éolien et au solaire ces dernières années se traduit par une augmentation continue de la fiscalité sur l’électricité. Une haus...
Ouverture à la concurrence des assurances emprunteur : les banques appliquent-el... Courtiers et associations de consommateurs dénoncent des établissements qui traînent pour appliquer le droit à la résiliation annuelle de l’assuranc...