De la chimie prébiotique à la vie sur Terre

Santé

Deux petites biomolécules... Une eau riche en fer... C'est ce qu'il a suffi à des chercheurs de l'université de Strasbourg pour former, en quelques heures, un ensemble de biomolécules, sans aucune activité enzymatique. Un réseau dynamique de réactions chimiques proche de ce que l'on retrouve aujourd'hui dans le vivant.

 

La biochimie s'organise autour de cinq précurseurs métaboliques universels. Un peu comme le trafic du métro parisien s'articule autour de quelques grandes stations. Mais les chercheurs ignorent pourquoi la vie utilise justement les molécules et les réactions chimiques dont elle se sert parmi une large palette pourtant à sa disposition.

«?Nous avons mélangé du glyoxylate et du pyruvate dans de l'eau chaude riche en fer. L'opération a donné naissance à un réseau de réactions comprenant plus de 20 intermédiaires biologiques, y compris des intermédiaires de la taille de six atomes de carbone, explique Kamila Muchowska, chercheur à l'université de Strasbourg.

Le lien entre chimie et biologie

Et les chercheurs ont, non seulement, pu observer que la complexité de ce réseau augmente avec le temps mais que, à l'image de ce que sait faire la vie, il réduit également les intermédiaires en CO2. «?Le système chimique que nous avons obtenu ressemble conceptuellement à la fonction de l'anabolisme et du catabolisme biologiques?», rapporte Joseph Moran, le responsable de l'équipe.

Lorsque les chercheurs ont enrichi leur expérience avec de l'hydroxylamine et du fer métallique, le réseau s'est mis à produire des acides aminés biologiques, au nombre de quatre. De là à penser que ce type de métabolisme chimique a pu construire les précurseurs des cycles biologiques, avant même que n'existent l'ATP et les enzymes, il n'y a qu'un pas. Un pas que les chercheurs strasbourgeois semblent prêts à franchir.


Lire la suite : De la chimie prébiotique à la vie sur Terre


Articles en Relation

Opium : le génome du pavot révèle ses secrets de fabrication Des chercheurs internationaux ont travaillé sur le génome du pavot à opium et ont trouvé comment la plante avait évolué pour produire des opiacés, a...
Les fumeurs de cannabis produisent plus de spermatozoïdes Les hommes qui ont fumé du cannabis à un moment de leur vie ont plus de spermatozoïdes que ceux qui n'en ont jamais fumé. C'est le surprenant résult...
Science décalée : se marier tard, c'est meilleur pour la ligne Les personnes qui se marient avant d'obtenir un diplôme universitaire auraient plus de risque de devenir obèses que celles qui attendent d'achever l...
Les ados ont de meilleurs résultats scolaires si les cours commencent plus tard En 2016, à Seattle, certains établissements scolaires du secondaire ont repoussé de près d'une heure le début des cours le matin. Résultats : les ...
Médecine du futur : un GPS à l'intérieur du corps humain Des chercheurs du MIT ont mis au point un système sans fil de géolocalisation capable de repérer et de suivre un implant à l'intérieur du corps hu...
Mangez des grillons pour prendre soin de votre microbiote Comment améliorer sa santé intestinale ? En savourant des grillons ! D'après un petit essai clinique, la consommation de grillons favorise la croi...