De la chaleur s'échappe de la Terre, mais jusqu'à quand ?

Environnement

Le système Terre est incroyablement complexe, et avec lui, les réponses qu'il donne au réchauffement que nous sommes en train de lui infliger. Alors comment se fait-il qu'il existe une relation linéaire simple entre les températures de surface et la chaleur que la Terre laisse s'échapper vers l'espace ? Les chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont leur petite idée.

À mesure que la température de votre four augmente, il s'échappe de plus en plus de chaleur dans votre cuisine. C'est un peu pareil concernant la Terre. Les scientifiques ont même pu noter une relation linéaire étonnamment simple entre la température de surface de notre planète et la chaleur qu'elle émet en direction de l'espace. Mais aujourd'hui, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT, États-Unis) nous alertent quant à l'existence d'une limite à ce bel équilibre.

Ils ont établi un modèle afin de simuler la façon dont la chaleur s'échappe de la Terre en fonction de la température mesurée à sa surface. Un modèle qui confirme la relation linéaire observée. Mais qui pointe aussi l'impact sur le processus d'un composé qui nous apparaît tout à fait commun : la vapeur d’eau.

Rester sous les 26,85 °C

En effet, plus notre planète et son atmosphère se réchauffent, plus l'air contient de vapeur d'eau. Cela augmente mécaniquement la quantité de chaleur piégée dans notre atmosphère, et explique la relation linéaire que nous constatons aujourd'hui entre température de surface et chaleur expulsée vers l'espace.

Selon les chercheurs du MIT, ce processus de rétroaction pourrait cependant être appelé à s'emballer si la température moyenne à la surface de la Terre venait à dépasser les 300 K, soit 26,85 °C. Notre planète, incapable d'évacuer le surplus de chaleur, risquerait alors littéralement la surchauffe. Les océans pourraient même se mettre à bouillir et la Terre se muer en une sœur jumelle de Vénus. Mais que l'on se rassure, nous n'en sommes heureusement à ce jour qu'aux alentours de 285 K, soit 11,85 °C.


Lire la suite : De la chaleur s'échappe de la Terre, mais jusqu'à quand ?


Articles en Relation

Notre civilisation pourrait s'effondrer en 2050 Tous les voyants sont au rouge ! Si nous ne faisons rien pour diminuer le réchauffement climatique et réduire notre impact sur la biodiversité, no...
Canicule : les États-Unis ont battu des records de température L'épisode de canicule aux États-Unis va toucher à sa fin, touchant 150 millions d'Américains sur la côte Est. Un peu de répit semble se profiler, ...
Comment libérer du CO2 dans l’atmosphère pourrait réduire le réchauffement clima... Le monde peine à réduire ses émissions de CO2. Alors, pour sauver la planète du réchauffement climatique, la plupart proposent de capturer une gra...
La hausse du CO2 atmosphérique réduira la qualité des aliments de base D'ici 2050, l'augmentation de la quantité de CO2 dans l'atmosphère réduira la qualité nutritive de nombreuses cultures. Conséquence : des carences...
États-Unis : les records de chaleur tombent deux fois plus vite que les records ... Sur les vingt dernières années, on compte deux fois plus de records de journées chaudes que de records de journées froides aux États-Unis. Un ratio ...
Science décalée : cette montagne américaine est menacée par 66 tonnes d'excrémen... Le Denali, plus haute montagne d'Amérique du Nord, voit ses glaciers fondre à vue d'œil et avec eux, les déjections congelées des milliers d'alpinis...