Dans la « zone rariphotique », de nouvelles espèces marines découvertes

Environnement

Plus de 100 nouvelles espèces ont été découvertes dans l'océan Atlantique, entre 130 et 300 m de profondeur, dans la « zone rariphotique » où la lumière se fait rare. Cette découverte s'inscrit dans un programme de recherche qui devrait donner lieu à une vingtaine de publications scientifiques.

 

En mars 2018, un article paru dans Nature Scientific Reports décrivait la découverte de communautés de poissons de récifs vivant entre 130 et 309 m, près de l'île de Curaçao dans la mer des Caraïbes. Comme cette zone de l'océan n'avait pas de nom, les auteurs ont proposé de l'appeler « zone rariphotique ». Dans les 3.000 premiers mètres de l'océan, chaque zone est définie par des communautés biologiques vivant à différentes profondeurs, avec dans l'ordre : la zone altiphotique de 0 à 40 m, la zone mésophotique de 40 à 130 m, la zone rariphotique de 130 à 300 m et la zone bathyale de 300 à 3.000 m. Les écosystèmes qui se trouvent en-dessous de la zone mésophotique sont moins étudiés que ceux de la zone mésophotique où se réfugient des espèces récifales.

Nekton, une fondation britannique pour la recherche marine, a lancé une vaste mission pour étudier les eaux profondes autour des Bermudes, de la mer des Sargasses et de l'Atlantique nord-ouest. Depuis septembre 2016, des scientifiques d'une quinzaine d'instituts de recherche différents s'emploient à analyser 40.000 spécimens et échantillons.

Des espèces de crustacés et des dizaines de nouvelles algues identifiées

Les chercheurs ont ainsi décrit plus de 100 nouvelles espèces au large des Bermudes. Nick Schizas, professeur à l'université de Porto Rico, a expliqué dans un communiqué qu'ils avaient « découvert au moins 13 nouvelles espèces de crustacés », dont des Tanaïdacés, des crustacés isopodes et des leptostracés. Des douzaines de nouvelles espèces d'algues ont aussi été identifiées.

La synthèse des données du programme XL Catlin Deep Ocean Survey doit paraître en septembre 2018. Au moins 20 articles scientifiques sont attendus ! Ces résultats confirment l'existence d'une zonation dans les espèces présentes dans la colonne d'eau.


Lire la suite : Dans la « zone rariphotique », de nouvelles espèces marines découvertes


Articles en Relation

Tout savoir sur les tornades   Lorsqu'une masse d'air chaud et une masse d'air froid se rencontrent, les contrastes de températures sont parfois tellement violents en l'espa...
D’étranges trous dans la glace de l’Arctique : même la Nasa ne comprend pas Dans le cadre de la mission IceBridge, des chercheurs de la Nasa ont photographié d'étranges motifs circulaires autour de trous dans la glace de l...
Les invertébrés responsables de courants marins ? Des expériences suggèrent que de petits invertébrés du zooplancton peuvent être à l'origine de courants. Ces animaux devraient donc être pris en c...
Pesticides: 3 néonicotinoïdes dangereux pour les abeilles interdits - Le Figaro Trois néonicotinoïdes considérés comme dangereux pour les abeilles, déjà soumis à des restrictions d'usage dans l'UE, vont être quasi totalement int...
Le T-Rex ne pouvait pas tirer la langue ! Alors que le Muséum d'histoire naturelle de Paris présente cet été au public un rare spécimen de T-Rex, une étude s'est intéressée aux os de sa la...
Surprise : les tornades se forment au sol Les tornades se forment en altitude puis descendent vers le sol. C’est bien connu. Pourtant, des chercheurs apportent aujourd’hui quelques preuves...