Cybermenace : un rapport du ministère de l'Intérieur alerte

High Tech

Mercredi 20 juin, le ministère de l'Intérieur publie un rapport sur l'étendue de la cybermenace. Particulier ou entreprise, personne n'est à l'abri d'une arnaque sur Internet. Et surtout du typosquatting, une technique courante de hameçonnage.

Si les offres d'abonnement à vie pour Netflix ou de iPhone X à 1 € sont des arnaques faciles à détecter, il n'en va pas de même de toutes les tentatives pour duper les internautes. Ainsi, il y a quelques mois, une alléchante offre promettait des billets Air France gratuits à condition de s'inscrire en ligne, et surtout de laisser un numéro de carte bancaire. Évidemment, la célèbre compagnie aérienne n'avait rien à voir là-dedans. Les escrocs ont en fait utilisé la technique du typosquatting qui joue sur la ressemblance typographique d'un nom avec un autre. Pour celle-là, un petit point sous un "a" de Air France trahissait l'arnaque. Encore fallait-il le voir.
 

D'autres arnaques jouent ainsi sur des "l" ressemblant à des "i" majuscules, et il existe de nombreuses autres variantes de typosquatting. C'est ce que met en exergue un récent rapport publié par le ministère de l'Intérieur, et étudié de près par Europe 1 et Le Monde. Si les actions peu scrupuleuses visent souvent les particuliers, le rapport insiste sur le fait que personne n'est à l'abri, et évoque des entreprises escroquées, elles aussi, par le biais du typosquatting ou par des adresses mail en imitant d'autres bien plus légitimes. D'ailleurs, les professionnels seraient désormais davantage visés que les particuliers, car jugés bien plus rentables par les escrocs du Web.

Le rapport indique que le domaine de la santé est également une cible de choix, car particulièrement prolifique en données produites. Mais une grande partie des arnaques échappe aux radars des autorités. En effet, pour une question de réputation, il n'est pas toujours évident pour un acteur économique escroqué d'en parler publiquement. Selon le ministère de l'Intérieur, ce rapport stratégique doit servir de base afin d'apporter une réponse à la hauteur des menaces. Des propositions en ce sens seront émises dès l'été prochain.


Lire la suite : Cybermenace : un rapport du ministère de l'Intérieur alerte


Articles en Relation

Comment des adolescentes ont retouché leurs portraits pour Internet Le photographe anglais Rankin a demandé à des jeunes femmes de retoucher leurs portraits pour qu'ils soient adaptés à un partage sur les réseaux soc...
Les enfants français regardent de plus en plus de vidéos sur Internet Selon les derniers chiffres de Médiamétrie concernant l’audience des vidéos sur Internet, les enfants français passent de plus en plus de temps sur ...
YouTube veut s'attaquer aux théories du complot avec son algorithme Dans la longue quête des géants du numérique pour améliorer la circulation des informations sur Internet, YouTube affirme son intention de mieux cib...
Google ne veut plus des URL, mais comment les remplacer ? Certains développeurs de Google se creusent la tête pour savoir comment améliorer, voire tout bonnement remplacer, le système des URL globalement ut...
Modèles 3D d'armes à feu : la justice US ouvre la boîte de Pandore Le Texan Cody Wilson vient de remporter le procès qui l'opposait au gouvernement américain depuis plusieurs années pour le droit de distribuer des m...
5 chiffres à retenir sur le marché de l'Internet des objets en France Après un départ timide dans l'Hexagone, il semblerait que le marché des objets connectés commence finalement à prendre son envol. C'est tout du moin...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA

PRODUITS HIFI-VIDEO

PROMO HIFI-VIDEO