En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Colis piégé dans les locaux parisiens du FMI, une employée blessée - L'Express

Actualités

Une assistance de direction a été légèrement blessée, ce jeudi, dans l'explosion d'un colis envoyé à un cadre du FMI. Le bâtiment a été évacué.

Ce jeudi vers 11h30, un paquet envoyé par La Poste au Fonds monétaire international de Paris a explosé, a appris L'Express de sources policières, confirmant une information de BFMTV. La personne qui l'a ouvert a été légèrement brûlée aux mains et au visage, elle se trouvait dans son bureau avec deux autres personnes.

Vers 13h, le préfet Michel Cadot a précisé que la salariée a été "blessée au visage par des éclats" et souffre d'un "blaste aux tympans". Il précise qu'elle est en train d'être soignée.

 

 "Ce n'est en rien une bombe"
 

Selon une source policière, la victime n'était pas la destinataire du colis, adressé à un cadre du FMI. La déflagration a été légère, elle n'a pas fait de dégâts et n'a pas été entendue par l'ensemble des occupants du bâtiment, mais les locaux, situés avenue d'Iéna, dans le XVIe arrondissement de Paris, ont été évacués par précaution.

"Il semble que ce soit un engin pyrotechnique ou une sorte de gros pétard", a ajouté le préfet à propos de l'explosif lors d'un point presse. "Ce n'est en rien une bombe", assure-t-il, évoquant un objet "artisanal" qui a causé une "petite explosion". "Il y a eu quelques appels téléphoniques malveillants dans les derniers jours, pas forcément en lien avec cette affaire là", affirme le préfet. Les enquêteurs du premier district de la police judiciaire de Paris (DPJ) sont sur place, accompagnés des services de police scientifique.

Face à "un attentat"

 

"Nous sommes encore en face d'un attentat, il n'y a pas d'autre mot face à un colis piégé", a réagi ce jeudi midi, François Hollande. "Je condamne cet acte de violence lâche et réaffirme la volonté du FMI de continuer à travailler dans la continuité de notre mandat", a de son côté affirmé Christine Lagarde, la présidente du FMI. "Nous travaillons de concert avec les autorités françaises pour enquêter sur cet incident et nous assurer de la sécurité de nos employés", a ajouté l'ex-ministre de l'Economie française.


Lire la suite : Colis piégé dans les locaux parisiens du FMI, une employée blessée - L'Express


Articles en Relation

Paris part à la chasse aux rats Paris (AFP) - Ils grouillent aux pieds de la Tour Eiffel. Dans la capitale française, les rats prolifèrent au point que la mairie a lancé des opérat...
Un jeune homme abattu en pleine rue à Paris, deux suspects en fuite - L'Express Deux hommes encagoulés ont ouvert le feu sur un homme d'une vingtaine d'années, au coeur de la Goutte d'or, avant de lui asséner plusieurs coups de ...
Paris et sa région ont perdu 1,5 million de touristes en 2016 - Le Figaro Paris a mauvaise mine, à en juger par les données publiées par le Comité régional du Tourisme, ce mardi. De fait, la capitale et l'Île-de-France ont...
JO-2024: Paris lance sa campagne Paris (AFP) - Paris lance vendredi sa campagne internationale en vue de l'élection de la ville hôte des JO-2024, avec la Tour Eiffel illuminée en to...
Pollution: après Paris, circulation alternée à Lyon Paris (AFP) - Pour la première fois en province, la circulation alternée, en vigueur depuis mardi à Paris, est mise en place vendredi à Lyon, malgré...
Alexandre, fils de Patrick et Isabelle Balkany, dort en prison - Le Parisien Alexandre Balkany dort à Fleury-Mérogis depuis lundi. Non pas à cause d'un nouveau démêlé judiciaire mais bien dans l'affaire de blanchiment de frau...

BONNES AFFAIRES MEUBLES & DECO

 



PARTENAIRE MAISON