C'est devenu presque impossible de tuer les cafards avec des insecticides

Sociétés

S'ils résistent à certains produits, ils peuvent transmettre cette immunité à leur progéniture.

À défaut de nous envahir et de conquérir le monde, les cafards sont bel et bien vivants. Cette population est en constante évolution, la rendant presque impossible à éliminer avec des insecticides, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Scientific Reports.

Pour établir ce constat, une équipe de recherche de l'Université Purdue aux États-Unis a testé pendant six mois trois insecticides différents sur des blattes dans les États de l'Indiana et de l'Illinois. Après six mois de traitement avec les trois produits, les scientifiques ont réussi à contenir le nombre d'insectes, mais ne sont toutefois pas parvenus à le réduire.

Selon l'étude, les femelles peuvent pondre jusqu'à 50 œufs tous les trois mois et leur transmettre leur immunité face aux insecticides. Ainsi, même si seulement une fraction de la population de cafards survit à un produit et devient résistante à celui-ci, une population décimée pourrait à nouveau se reproduire en masse. «Les blattes qui développent une résistance à plusieurs types d'insecticides à la fois rendront leur contrôle presque impossible avec l'usage seul de produits chimiques», averti Michael Scharf, chercheur à l'Université Purdue et coauteur de l'étude.

Combiner plusieurs méthodes

Si les scientifiques américain·es ont déclaré dans un communiqué que si les insecticides étaient essentiels au contrôle des populations de cafards, ils n'étaient cependant pas suffisants à eux seuls pour les éliminer.

Le meilleur moyen de lutter contre ces infestations est de combiner l'usage des pesticides avec d'autres moyens, tels que recourir à des pièges, améliorer l'assainissement –en faisant en sorte d'éliminer ce qui attire ces bestioles– ou encore utiliser un aspirateur.

À noter que ces parasites prolifèrent dans les habitations humaines et sont particulièrement friands des zones humides comme les égouts, les canalisations et les salles de bain. De précédentes recherches ont permis de découvrir que ces insectes produisaient des allergènes notamment à l'origine de l'asthme et qu'ils étaient porteurs de différentes bactéries comme E. coli, précise The Independent.


Source : C'est devenu presque impossible de tuer les cafards avec des insecticides


Articles en Relation

D'où vient la fascination française pour les braqueurs ? Hypothèses d'un journaliste de la BBC. — Repéré sur BBC News Quand Rédoine Faïd s'est évadé en hélicoptère de prison en juillet, la presse anglo-sa...
Comment se décide la fermeture d’une maternité en France En vingt-cinq ans, environ 40% des maternités ont cessé d'exister sur le territoire français. Ce dimanche soir d’octobre, le soleil a déjà disparu ...
Votre nourriture a meilleur goût si votre équipe est en train de gagner C'est en tous cas l'impression qu'on a. Fan du PSG, vous êtes au stade Vélodrome de Marseille pour supporter votre équipe favorite. Malgré les chan...
Les lotos de village ont-ils une chance de percer chez les hipsters ? [Carton plein - Épisode 3] Après le karaoké, l’appareil photo jetable et le point de croix, c'est au tour des lotos de devenir l'apanage de la jeune...
Minuit, l'heure du stream Comme les fans qui attendent minuit une, vous lirez peut-être cet article les yeux encore cernés d'avoir veillé jusqu'à la sortie sur les plateforme...
Des félins empoisonnés sur une île aux chats japonaise Sur la petite île d'Umashima, il y a plus de chats que de personnes. Du moins, c'était le cas avant qu'on en retrouve plusieurs agonisants. Umashim...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA