Ces 9 startups vous aident à tenir vos bonnes résolutions

Santé

Surveiller son alimentation, se remettre au sport, apprendre de nouvelles compétences ou mieux organiser son temps : vous avez pris des engagements courageux pour 2019 ? Ces startups vont vous aider à les tenir.

Chaque 1er de l'an, comme si tout allait changer, chacun se sent plein de bonnes volontés et plein d'entrain pour prendre de nouvelles bonnes habitudes. Mais cette fois-ci, c'est promis, c'est vraiment le nouveau départ ! Cependant, entre procrastination et vie bien remplie... les semaines passent, et déjà les mauvaises habitudes reviennent sournoisement. C'est un éternel recommencement. Nos engagements, pourtant sincères, s'évanouissent aussi vite et aussi sûrement que le printemps revient peu à peu. Voici les services de neuf startups qui nous faciliteront grandement notre quotidien.

Lulu dans ma rue : le concierge de quartier qui vous libère du stress

La panière à linge éternellement pleine, la pile de papiers administratifs à remplir, le chien à promener, le colis à chercher au relais et la chaise qu'on n'a jamais eu le temps de réparer : tout cela, vous allez pouvoir le déléguer pour vous dégager, enfin, du temps libre en 2019, grâce à Lulu dans ma rue, la conciergerie de quartier qui répond à (presque) toute les demandes. Le petit coup de main, assuré par des micro-entrepreneurs, est facturé entre 12 et 24 euros. Créée en 2015, la startup a déjà ouvert six kiosques à Paris où un concierge vous mettra en relation avec le bon prestataire. On peut aussi passer par le site Internetluludansmarue.org. Vivement l'arrivée en province !

Chez « Lulu dans ma rue », un concierge de quartier vous aide à trouver la personne dont vous avez besoin pour tous vos travaux ou tâches quotidiennes. © Lulu dans ma rue, Facebook

Chez « Lulu dans ma rue », un concierge de quartier vous aide à trouver la personne dont vous avez besoin pour tous vos travaux ou tâches quotidiennes. © Lulu dans ma rue, Facebook

Rutabago : manger varié et équilibrer sans se prendre la tête

Manger frais et varié, c'est facile à dire, mais quand on rentre, à 20h, fatigué du travail, il n'est pas toujours facile de se mettre aux fourneaux, et ça finit souvent par une pizza ou des macaronis. Heureusement, plusieurs startups se sont mis en tête de vous aider. Rutabago propose des paniers-repas « prêts à cuisiner » permettant de concocter 3 à 5 repas pour la semaine, en fonction du nombre de personnes et des goûts. Tous les ingrédients sont pré-dosés et les recettes associées, faciles et rapides, sont élaborées par des chefs et une diététicienne. Tous les produits sont 100 % bio, issus de petits producteurs locaux. Qui c'est qui va être surpris en dégustant un parmentier de poisson aux rutabagas ?

Rutabago concocte des kits repas pour manger varié sans passer des heures aux fourneaux. © Rutabago

Rutabago concocte des kits repas pour manger varié sans passer des heures aux fourneaux. © Rutabago

Forest : une forêt virtuelle pour soigner son addiction digitale

Si vous répondez aux textos quand vous êtes à table, que vous allumez compulsivement votre téléphone dès le réveil et que vous êtes constamment interrompu dans votre travail par une nuée de notifications, c'est qu'il est tant de faire une petite cure de détox digitale. De très nombreuses applications sont là pour vous aider, comme Space, Flipd ou MyTime. Forest, déjà téléchargée plus de 25 millions de fois, suggère une solution originale pour se motiver : elle fait pousser des arbres virtuels qui poussent dès lors que vous restez loin de votre écran et dépérissent quand on se connecte. Au fur et à mesure, vous amassez des graines et débloquez de nouvelles espèces d'arbres. Vous pouvez aussi comparer votre forêt à celle de vos amis.

Plus vous restez loin de votre écran, plus vous obtiendrez une belle forêt sur l’application Forest. © Forest

Plus vous restez loin de votre écran, plus vous obtiendrez une belle forêt sur l’application Forest. © Forest

Allovoisins : mettre ses talents à profit

Vous êtes un as de la guitare ou de la cuisine japonaise ? Vous avez une perceuse ou une paire de ski inutilisée, ou vous cherchez simplement un partenaire de course à pied ? La plateforme Allovoisins, créée à Nantes en 2013, permet échanger des objets et services avec des personnes de son quartier ou de sa ville. Avec 2,6 millions d'inscrits fin 2018, la startup est la championne de l'économie collaborative en France. Il suffit de poster une demande ou de proposer un service pour recevoir les offres correspondantes. Un bon moyen de mettre en valeur ses talents et d'arrondir ses fins de mois tout en faisant de nouvelles rencontres.

Allovoisins, la plateforme collaborative pour partager ses talents et ses objets. © Allovoisins

Allovoisins, la plateforme collaborative pour partager ses talents et ses objets. © Allovoisins


Lire la suite : Ces 9 startups vous aident à tenir vos bonnes résolutions


Articles en Relation

Science décalée : le smartphone transforme la main humaine D'après une étude britannique, 5 % de la population aurait un pouce plus gros que l'autre à cause de l'usage du smartphone. Les jeunes sont les pl...
Migraine : un nouveau traitement proposé aux États-Unis L'Agence américaine du médicament (FDA) a approuvé un médicament destiné à prévenir la migraine. Le traitement qui devrait être disponible d'ici u...
Œil : une cornée imprimée en 3D pour la première fois Pour la première fois, des chercheurs ont imprimé une cornée en 3D, en utilisant comme encre un mélange de cellules de cornée, d'alginate et de pr...
Médecine du futur : un GPS à l'intérieur du corps humain Des chercheurs du MIT ont mis au point un système sans fil de géolocalisation capable de repérer et de suivre un implant à l'intérieur du corps hu...
Les ados ont de meilleurs résultats scolaires si les cours commencent plus tard En 2016, à Seattle, certains établissements scolaires du secondaire ont repoussé de près d'une heure le début des cours le matin. Résultats : les ...
Drogues : un rétrovirus HK2 associé à la dépendance ? Notre génome possède des traces de virus qui ont infecté nos lointains ancêtres. Une étude des universités d'Oxford et d'Athènes a trouvé une inse...