En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Caries : une nouvelle technique pour faire repousser l’émail des dents

Santé

L'émail de nos dents est précieux. Nous l'apprenons dès l'enfance. Car il ne se régénère pas naturellement. Mais des chercheurs britanniques ont peut-être enfin trouvé une solution à nos problèmes de caries.


L'émail qui recouvre nos dents est un matériau étonnant. Il est le plus dur de notre corps et permet à nos dents de continuer à remplir leur rôle, malgré les agressions acides et les fortes variations de température auxquelles il peut être soumis. Ceci grâce à une structure hautement organisée. Malheureusement, en cas de perte, l'émail ne se régénère pas. Et cela peut faire mal...

Mais aujourd'hui, des chercheurs de la Queen Mary’s School of Engineering and Material Science ont peut-être mis le doigt sur une solution, avec un procédé capable de fournir des matériaux remarquablement ordonnés se comportant comme l'émail de nos dents. De quoi, espèrent-ils, aider à résoudre les problèmes de caries ou encore d'hypersensibilité dentaire.

Des nanocristaux d’apatite

Le mécanisme est basé sur un matériau protéique spécifique capable de déclencher et de guider la croissance de nanocristaux d'apatite à plusieurs échelles — de la même façon que ces cristaux se développent lorsque l'émail dentaire se développe dans notre bouche. Cette organisation structurale est essentielle aux propriétés physiques exceptionnelles présentées par l'émail dentaire naturel.

Au-delà de l'émail, les chercheurs estiment que contrôler ainsi le processus de minéralisation ouvre la possibilité de créer des matériaux ayant des propriétés qui imitent différents tissus durs (os, dentine, etc.). Et l'étude fournit également un aperçu de l'impact des dysfonctionnements au niveau des protéines dans la physiologie et les pathologies humaines.


Lire la suite : Caries : une nouvelle technique pour faire repousser l’émail des dents


Articles en Relation

Migraine : un nouveau traitement proposé aux États-Unis L'Agence américaine du médicament (FDA) a approuvé un médicament destiné à prévenir la migraine. Le traitement qui devrait être disponible d'ici u...
Science décalée : Star Wars peut vous éviter un cancer du côlon La Force donnerait des pouvoirs au diagnostic médical : une étude de 2017 comparant des coloscopies réalisées dans deux environnements musicaux di...
Œil : une cornée imprimée en 3D pour la première fois Pour la première fois, des chercheurs ont imprimé une cornée en 3D, en utilisant comme encre un mélange de cellules de cornée, d'alginate et de pr...
Grossesse : un test sanguin pour prédire une naissance prématurée Des chercheurs américains et danois ont mis au point un test sanguin qui prédit le risque de naissance prématurée avec une efficacité de 80 %. Déc...
S’aider du sommeil pour mieux apprendre une langue étrangère C'est l'heure de la rentrée et l'apprentissage d'une langue étrangère va devenir le quotidien des élèves. Futura avait remarqué en 2014 une étud...
7 statistiques qui montrent que l'on vit dans un monde meilleur   Moins de pauvreté, moins de morts du Sida, moins de sous-nutrition... Malgré les guerres et les catastrophes naturelles, différentes donné...