En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Bientôt une pilule contre la gueule de bois ?

Santé

Il y a quelques années, une équipe de chercheurs annonçait être sur le point de créer une pilule capable de nous éviter la gueule de bois. Leurs travaux ont avancé et aujourd'hui, ils espèrent mener bientôt de premiers essais cliniques sur l'homme.


En 2013, des chercheurs de l'université de Californie à Los Angeles (Ucla, États-Unis) avaient mis au point une capsule contenant deux enzymes naturellement présentes dans notre corps et dont le rôle était de faire baisser rapidement le taux d'alcool dans le sang. Ils ont poursuivi leurs travaux et proposent aujourd'hui d'y ajouter une troisième enzyme, l'aldéhyde déshydrogénase, destinée à catalyser la transformation de l'acétaldéhyde en une substance inoffensive.

L'efficacité du traitement a été testée sur des souris. Les enzymes ont été enveloppées dans des coquilles. Et les nanocapsules obtenues ont alors été injectées aux cobayes et sont arrivées à destination dans leur foie. Après quatre heures, les souris traitées ont montré un taux d’alcoolémie inférieur de 45 % à celui des souris non traitées.

Des essais cliniques dans un an ?

En parallèle, les chercheurs ont vérifié que la concentration sanguine d'acétaldéhyde restait extrêmement faible. Et lorsque l'on sait que ce composé, produit pendant le métabolisme naturel de l'alcool, nous est particulièrement toxique, c'est à saluer. L'acétaldéhyde en effet est cancérogène et il est responsable des maux de tête et des vomissements indissociables de la gueule de bois.

Des tests avancés sont en cours pour s'assurer de l'innocuité de ces nanocapsules. Si ces tests s'avèrent concluants, des essais cliniques chez l’homme pourraient être lancés d'ici un an à peine. De quoi espérer trouver un remède à nos gueules de bois, mais aussi éviter peut-être une partie au moins des intoxications et des problèmes de santé liés à l'alcool.


Lire la suite : Bientôt une pilule contre la gueule de bois ?


Articles en Relation

Science décalée : Star Wars peut vous éviter un cancer du côlon La Force donnerait des pouvoirs au diagnostic médical : une étude de 2017 comparant des coloscopies réalisées dans deux environnements musicaux di...
Œil : une cornée imprimée en 3D pour la première fois Pour la première fois, des chercheurs ont imprimé une cornée en 3D, en utilisant comme encre un mélange de cellules de cornée, d'alginate et de pr...
Science décalée : l'oxygène de l'air serait cancérogène L'oxygène de l'air, pourtant indispensable à la vie, pourrait favoriser le cancer du poumon. La raison évoquée : l'oxygène favorise la formation d...
Migraine : un nouveau traitement proposé aux États-Unis L'Agence américaine du médicament (FDA) a approuvé un médicament destiné à prévenir la migraine. Le traitement qui devrait être disponible d'ici u...
Curcuma : l'effet anticancer de la curcumine expliqué par la cristallographie La curcumine, composé naturellement présent dans le curcuma, souvent présent dans ce mélange d'épices qui constitue le curry, est connue pour ses ...
S’aider du sommeil pour mieux apprendre une langue étrangère C'est l'heure de la rentrée et l'apprentissage d'une langue étrangère va devenir le quotidien des élèves. Futura avait remarqué en 2014 une étud...