Avoir un enfant affecterait votre sommeil pendant six ans

Sociétés

Même une fois qu'il fait ses nuits, les vôtres restent de moins bonne qualité.

Avoir un enfant revient souvent à faire d'une bonne nuit de sommeil un rêve lointain. De nouvelles recherches suggèrent que la fatigue des parents pourrait durer jusqu’à six ans après la naissance du bambin.

Des scientifiques ont suivi le sommeil de milliers de femmes et d'hommes au fur et à mesure que leur famille s'agrandissait. Il en ressort que leurs nuits ne sont plus jamais les mêmes une fois qu'elles et ils sont devenus parents. Même quand le nourrisson fait ses nuits, il devient un jeune enfant qui fait des cauchemars, se réveille ou peut être malade. Autant d'éléments qui affectent le sommeil des parents, auxquels s'ajoutent le stress et les soucis de la parentalité.

Pour cette recherche de l’Université de Warwick au Royaume-Uni, plus de 2.500 femmes et 2.200 hommes ont été interrogés, une fois par an, de 2008 à 2015. Ils ont dû évaluer la qualité et la durée de leur sommeil sur une échelle de 1 à 10. Au cours de l'étude, les participantes et participants ont accueilli leur premier, deuxième et troisième enfant.

L’impact du premier-né

Les femmes ont signalé une diminution de leur satisfaction vis-à-vis de leur sommeil la première année après la naissance d’un enfant: elles avaient perdu en moyenne quarante minutes de sommeil par nuit. Une analyse plus approfondie a montré que le troisième mois après l’accouchement était le plus fatiguant. La durée de leurs nuits avait diminué de plus d’une heure. Des tendances similaires ont été constatées chez les pères, mais avec des effets moins prononcés: ils perdaient en moyenne treize minutes de repos nocturne.

Les scientifiques ont constaté que l’impact du premier enfant se prolongeait sur la qualité et la quantité du sommeil des parents durant quatre à six ans. Après le deuxième bébé, le sommeil revient presque au même niveau qu’avant la grossesse, au troisième il serait même meilleur. Le premier-né est donc la cause d’une mauvaise qualité de repos nocturne.

Il faut cependant rester positif. Cathy Finlay, une enseignante du National Childbirth Trust, déclare au Guardian: «La perturbation du sommeil peut être difficile et épuisante, mais gardez à l'esprit qu'elle ne durera pas éternellement».


Lire la suite : Avoir un enfant affecterait votre sommeil pendant six ans


Articles en Relation

Les cours de natation ne suffisent pas à protéger un enfant de la noyade Aux États-Unis, les enfants meurent plus souvent dans l'eau quand dans des accidents de la route. Mon fils a failli se noyer deux fois, et à chaque...
Les jeunes boivent moins mais les jeunes boivent mal C'est un peu la faute de leurs progressistes de parents. Ô joie! Les adolescent·es, ces fripouilles qui nous mènent la vie dure, boivent moins. Un ...
Faut-il s’inquiéter que votre enfant réclame toujours la même histoire ? Peut-être en avez-vous marre de narrer tous les soirs son histoire favorite... En tant que parents, on entend souvent dire qu’il est bénéfique de l...
Comment réagiriez-vous si votre enfant était en photo dans le salon d’un Cambodg... Plus le pays est blanc et riche, plus les précautions prises pour photographier les enfants sont grandes. Et ce n'est pas normal. En voyage, les to...
«Il faut que Sophie mette l'inspecteur Gadget en pension» Il est grand temps pour Sophie de se séparer de cet oncle si maladroit. Finot, le chien super intelligent de la série, serait certainement mort aujour...
Apprendre à coder aux enfants est une fausse bonne idée Je suis développeur et je ne vais pas apprendre la programmation informatique à mes enfants: cela ne sert à rien. Il y a peu, lors d’une course tar...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA