En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Au XIXe siècle, l'université d'Heidelberg réservait un endroit spécial aux étudiants: une prison

Actualités

Au cours du XIXe siècle, les étudiants turbulents de l'Université d'Heidelberg, en Allemagne, étaient ostracisés dans un lieu insolite: la prison du campus. Le «studentenkarzer», ou cachot des étudiants, détenait des étudiants de premier cycle coupables de menus larcins, souvent sous l'emprise de l'alcool, comme du tapage, des duels ou des lâchers inopinés de cochons dans la ville. Les punitions allaient de quelques jours à quelques mois dans la prison, suivant le degré de gravité du délit. Les étudiants devaient continuer à suivre leurs cours durant leur incarcération. Les conditions de détention n'étaient pas vraiment des plus horribles: les cellules étaient spacieuses et dotées de bureaux et de vrais lits. Un séjour dans le studentenkarzer est donc vite devenu un rite de passage pour les fortes têtes, qui griffonnaient leur nom et les symboles de leur fraternité étudiante sur les murs. Dans ses dernières années de service, quand les visites extérieures furent autorisées, les détenus y faisaient venir leurs amis et la prison devint un lieu de fêtes. Après sa fermeture en 1914, le studentenkarzer a été transformé en musée, avec ses graffitis et autres curiosités, ouvert au public.

University of Heidelberg «Studentenkarzer» / Better than Bacon via FlickrCC License by


Studentenkarzer Heidelberg / Christian Spannagel via FlickrCC License by


Studentenkarzer Heidelberg / LH Wong via FlickrCC License by


Studentenkarzer Heidelberg ...

Lire la suite - Au XIXe siècle, l'université d'Heidelberg réservait un endroit spécial aux étudiants: une prison...

Articles en Relation

Au Mali, les premier pas d'Emmanuel Macron en tant que chef des armées - L'Obs C'est à Gao au Mali, au sein de la plus importante base des forces françaises engagées à l'extérieur, qu'Emmanuel Macron effectue son premier déplac...
Au Zimbabwe, l'eau potable une denrée rare qui se vend en seau Bulawayo (Zimbabwe) (AFP) - Depuis quelques semaines, elle se vend en seau au coin des rues, aussi précieuse qu'une liasse de dollars américains. Da...
Obsèques dans la ferveur pour le père Hamel à la cathédrale de Rouen La cathédrale de Rouen accueille mardi en début d'après-midi les obsèques du père Jacques Hamel, tout juste une semaine après son assassinat par deu...
Ce que révèle "Le Canard enchaîné" sur "l'affaire immobilière" du ministre Richa... "Richard Ferrand piégé par une affaire immobilière et familiale." C'est en ces termes que Le Canard enchaîné annonce les révélations à paraître dans...
Guyane : le blocage du département ne sera que « partiel » - Le Monde Le collectif Pou Lagwiyann dékolé (« pour que la Guyane décolle «, en créole), qui pilote le mouvement social agitant la Guyane depuis bientôt ...
Paul Verhoeven : «Il est impossible de trouver un talent comme celui d'Isabelle ... À 77 ans, c'est sur la Croisette que Paul Verhoeven, dit le «Hollandais violent», est réapparu dans le paysage cinématographique mondial. L'accueil ...

ACTUALITÉS LES DERNIÈRES INFOS