En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Après l'attentat raté de New York, Donald Trump veut de nouvelles restrictions migratoires - Le Figaro

Actualités

Un homme originaire du Bangladesh, apparemment inspiré par les groupes djihadistes, a déclenché lundi une bombe artisanale dans un tunnel du métro de Times Square, faisant trois blessés. Ce nouvel attentat à New York après celui commis au camion-bélier fin octobre a poussé Donald Trump à réclamer de nouvelles restrictions migratoires.

L'attaque est survenue à l'heure de pointe, à 7h20 (13h20 en France), dans un tunnel reliant les grands noeuds de transport que sont Times Square et la gare routière de Port Authority, près de la 42e rue et de la 8e Avenue. «C'est une tentative d'attentat terroriste», a déclaré à la presse le maire de New York, Bill de Blasio, qui s'est néanmoins réjoui: «Dieu merci, l'auteur n'est pas parvenu à ses fins»,

 

L'explosion a été déclenchée par un homme de 27 ans, identifié comme Akayed Ullah, du quartier de Brooklyn, qui portait attaché au corps avec des bandes Velcro «un engin explosif rudimentaire», qui aurait explosé prématurément, a précisé le chef de la police, James O'Neill. Le suspect a été arrêté, avec des «blessures et des brûlures au corps», et a été hospitalisé, a-t-il ajouté. Trois personnes qui se trouvaient à proximité immédiate ont également été blessées, même si «aucune n'est en danger de mort», selon les pompiers new-yorkais. Selon CNN, le terroriste, qui était chauffeur de taxi jusqu'en 2014, aurait avoué avoir agi en réaction à la politique israélienne à Gaza. D'après le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo, il aurait été «influencé» par les groupes djihadistes. Plusieurs médias ont indiqué qu'Akayed Ullah avait déclaré à la police avoir été inspiré par l'EI.

La gare routière a été rapidement évacuée, le quartier bouclé, et plusieurs lignes de métro qui passent par le secteur ont été immédiatement arrêtées ou ne marquaient plus l'arrêt. L'essentiel du trafic a finalement été rétabli en début d'après-midi, et la gare routière rouverte. L'évacuation s'est faite sans panique, dans le calme, selon des journalistes de l'AFP sur place. L'incident a été enregistré par les caméras de surveillance du tunnel, a indiqué James O'Neill.

«Mettre fin aux migrations en chaîne», selon Trump

Cet attentat est le troisième depuis septembre 2016 à New York, longtemps épargnée par la vague d'attentats djihadistes qui a ébranlé l'Europe. Comme l'attaque au camion-bélier par un Ouzbek qui a fait huit morts et 12 blessés à Manhattan le 31 octobre, il a été commis par un immigré, poussant Donald Trump à réclamer de nouvelles restrictions de la politique migratoire américaine.

Cette attaque «illustre une nouvelle fois l'urgente nécessité pour le Congrès de voter des réformes législatives pour protéger les Américains», a déclaré le président, qui a déjà interdit l'entrée aux Etats-Unis aux ressortissants de sept pays, essentiellement musulmans, dont le Bangladesh ne fait pas partie. «Le Congrès doit mettre fin aux migrations en chaîne», a-t-il souligné, en référence au visa de regroupement familial qui aurait permis à Ullah de venir aux Etats-Unis. Selon la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Huckabee Sanders, le suspect est arrivé aux États-Unis en 2011, sous Obama. Donald Trump a également réaffirmé lundi que les auteurs d'actes terroristes méritaient «les peines les plus lourdes», y compris la peine de mort dans certains cas.


Lire la suite : Après l'attentat raté de New York, Donald Trump veut de nouvelles restrictions migratoires - Le Figaro


Articles en Relation

L'équipe de campagne de Trump aurait été en contact avec les renseignements russ... Le dossier russe n'a pas fini d'empoisonner l'Administration Trump. Des écoutes téléphoniques et des registres de conversations montrent que certain...
Affaires russes : Donald Trump visé par une enquête pour obstruction de la justi... L'enquête sur une possible ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine prend une nouvelle tournure: le procureur général Robert Muell...
Fédérateur et messianique, Donald Trump réussit son examen de passage au Congrès... De l'ombre à la lumière. Trente-neuf jours séparent le discours d'investiture du président Donald Trump et celui prononcé mardi devant le Congrès ré...
Le Caire - Acculé en Irak et en Syrie, l'EI s'en prend aux chrétiens d'Egypte - ... Le Caire - Acculés en Irak et en Syrie, les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) redoublent de violence avec les attentats meurtriers qui ont fr...
En cent jours, Donald Trump n'a pas fait grand-chose, sinon exhiber sa signature...   ÉTATS-UNIS - Au 89e jour de sa présidence, Donald Trump a posé son feutre et fait ce qu'il fait de mieux et le plus souvent depuis son entré...
Donald Trump limite l'immigration et inquiète l'ONU Washington (AFP) - Le président américain Donald Trump a annoncé un sérieux tour de vis en matière d'immigration et de réfugiés, visant certains pay...

ACTUALITÉS LES DERNIÈRES INFOS