En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales, des publicités ciblées et analytique. Pour continuer à utiliser ce site, vous devez cliquer sur le bouton "J'accepte les cookies". Si vous refuser vous devez cliquer sur le bouton "En savoir plus" et modifier les options de votre navigateur.

Affaire Grégory : Jean-Michel Lambert, à jamais "petit juge" - L'Obs

Actualités

De ses premiers pas de juge d’instruction jusqu’à son dernier geste fatal, rien finalement n’aura pu nous échapper. L’affaire Grégory traverse les époques avec ses clichés, ses modes, et donc ses personnages clés. Sur les photos de presse, chacun a pu les voir surgir, grandir et aujourd’hui mourir. Quand Jean-Michel Lambert débute sa carrière, fin janvier 1980, le décor est en noir et blanc, les vestes cintrées avec des motifs grands carreaux et lui est un total inconnu. Dans un grand bureau Empire de la cour d’appel de Nancy où tel un jeune homme débutant, il est venu se présenter à ses supérieurs avant de prendre son premier poste de juge d’instruction à Epinal, l’atmosphère est à la tranquillité étouffante.

"Si vous aimez la randonnée pédestre, vous vous plairez dans les Vosges. Et puis vous verrez, sur le plan du travail, vous serez bien. C’est un département tranquille où il ne se passe rien", lui avait lancé le premier président de la cour d’appel.

Curieux présage mais "ces dernières paroles m’avaient permis d’aborder d’un cœur léger la cérémonie d’installation dans mes fonctions de juge d’instruction", racontait Jean-Michel Lambert dans son livre "Le Petit Juge" (Albin Michel, 1987).

Plus loin, l’affaire Grégory étant venue entre temps faire éclater la tranquillité apparente, il confiait comment des journalistes l’appelaient parfois chez lui, "sur son téléphone pourtant sur liste rouge" et même, puisqu’il fallait tout savoir, à quel point il souffrait de cette affaire qui l’empêchait de dormir. Durant l’instruction sur la mort de Grégory Villemin, avait-il écrit, il se laissait surprendre par des crises de boulimie qui "le poussaient à se jeter sur les réserves de biscuit à apéritif" et, confiait-il encore, il se laissait enfermer dans une "atonie sexuelle" tant les rebondissements de l’affaire paralysaient tout son être.

Feuilleton médiatique

Trente-sept ans après l’entrée du juge sur la scène, notre décor et nos rythmes ont changé. Mardi 11 juillet, l’alerte du "Parisien" tombe sur nos smartphones à 22 heures. Le juge Lambert, oui, celui-là même qui instruisit l’affaire Grégory, a été retrouvé mort. On se frotte les yeux, on pense à une erreur. On relit. Mort. Suicide probable. Aujourd’hui, le petit magistrat qui prenait son poste timidement n’est plus un inconnu pour personne. Il est un personnage-clé du fait divers le plus fameux de l’après-guerre en France. On en suit tous les rebondissements. L’après-midi même sur Twitter, le hashtag "Grégory", évoquait encore Muriel Bolle : elle arrêtait sa grève de la faim, entamée la semaine dernière. La veille c’était l’interview de Marie-Ange Laroche, qui disait que "sa vie était fichue".

Comme journalistes, nous étions mal à l’aise, tant cette affaire semble attirer le malheur, comme une sale glue, une tragédie poisseuse qui charrie les morts. Mais on ne pouvait pas imaginer ça. Un autre mort. Cela ne s’est pas passé du côté de la vallée de la Vologne, mais au Mans, là où le juge Lambert, 65 ans, avait pris sa retraite en 2004. C’est une voisine qui a donné l’alerte, à 19h11. Les secours ont ensuite découvert le corps inanimé avec un sac en plastique sur la tête. Le matin même, BFM évoquait l’affaire Grégory. Et notamment les "carnets secrets" du juge Simon qui avait repris l’affaire et critiquait alors durement "les carences, les irrégularités, les fautes (…) du juge Lambert".


Lire la suite : Affaire Grégory : Jean-Michel Lambert, à jamais "petit juge" - L'Obs


Articles en Relation

Affaire Grégory : Murielle Bolle victime, à l'époque, d'un « lynchage », selon u... La chambre de l’instruction de Dijon doit se prononcer, mardi 3 juillet, sur le sort de Murielle Bolle, témoin-clé de l’affaire Grégory, suspec...
Affaire Grégory: Murielle Bolle, personnage clé de l'affaire, a été interpellée ... Le petit Grégory, 4 ans, a été découvert mort en 1984 Plus de 30 ans après, les gendarmes ont relancé l’enquête Témoin clé, Murielle Bolle est...
Affaire Grégory : la question-clé que les gendarmes voulaient poser à Murielle B... Murielle Bolle, 48 ans, témoin-clé de l'affaire Grégory, a été interpellée mercredi matin et placée en garde à vue pour des faits de complicité d'as...
Affaire Grégory : l'oncle et la tante de Jean-Marie Villemin déférés au parquet... De mai 1981 à mai 1983 Un mystérieux corbeau a harcelé Albert Villemin, le grand-père de Grégory, de centaines d’appels malveillants évoquant des...
Affaire Théo. Le jeune homme livre une nouvelle version des faits - Ouest-France Lors de sa dernière audition, Théo, le jeune homme blessé par des policiers à Aulnay-sous-Bois, a contredit le premier récit des événements qu’il av...
Affaire Théo : le policier mis en examen pour viol livre sa version Le gardien de la paix a raconté, le soir même, les conditions de l’interpellation du jeune homme. Il assure n’avoir porté des coups qu’au niveau des j...

ACTUALITÉS LES DERNIÈRES INFOS