Microsoft veut améliorer les cardiofréquencemètres des montres connectées

High Tech
Microsoft a déposé un brevet détaillant un nouveau système de cardiofréquencemètre qui limiterait la marge d'erreur. Un concept intéressant pour un constructeur absent du marché des montres connectées.
 

Véritable argument marketing des montres connectées et autres capteurs d'activité, la mesure de fréquence cardiaque est pourtant d'une qualité très variable selon les produits. Microsoft semble avoir le remède à ce problème. Le constructeur, pourtant absent du marché depuis son Band 2 datant de 2016, a déposé un brevet le 18 juillet qui détaille un concept pour limiter la marge d'erreur. Et selon ce brevet, la solution tiendrait à la présence d'un appareil photo près de la peau. Un texte repéré par nos confrères de WindowsUnited.

La photopléthysmographie, comment ça marche ?
 

Le concept de la photopléthysmographie est le suivant : les leds vertes envoient un faisceau lumineux au travers de la peau. Une partie de cette lumière est absorbée par l'artère. Le reste est renvoyé vers la montre et capturé par les photodiodes situées sur le dos de la toquante. Plus la quantité de lumière récupérée sera faible, plus l'artère sera dilatée. À l'inverse, au moment de la vasoconstriction, beaucoup de lumière est renvoyée vers la montre. Le cardiofréquencemètre enregistre alors le temps écoulé entre chaque battement du cœur, un intervalle nommé R-R dans le jargon médical. Grâce à ces informations vasculaires brutes, un algorithme est alors capable de calculer la fréquence cardiaque de l'utilisateur et de la suivre dans la durée. Une méthode plus ou moins fiable selon les terminaux.

Un capteur avec deux sources

Persuadé d'être sur la bonne voie, Microsoft n'hésite pas à balayer d'un revers de la main l'intégralité des cardiofréquencemètres présents sur le marché et fonctionnant tous grâce à la technique de la photopléthysmographie. Ce système utilise des leds pour mesurer la fréquence cardiaque de l'utilisateur. Le problème, selon Microsoft, est que ces dispositifs ne font que transmettre des données brutes, sans les analyser. “Les capteurs actuels sont monodimensionnels et ne peuvent pas savoir s'ils sont convenablement positionnés sur une artère, explique le brevet. Le système est ainsi incapable d'identifier le bruit causé par un mouvement de l'utilisateur ou l'environnement lui-même. En plus de cela, il n'est pas configuré pour comprendre si la fluctuation qu'il mesure est due au flux sanguin ou à autre chose”. Un problème connu des cardiofréquencemètres, dont celui de l'Apple Watch Series 4 par exemple, donnant des valeurs élevées alors qu'il est positionné à plat sur une table.

Pour pallier cette lacune, Microsoft a un plan. “Le dispositif imaginé comprend un capteur optique multidimensionnel, permettant de générer des images de MxN pixels, où au moins une des deux valeurs (M ou N) est supérieure à 1”, détaille le texte du constructeur. Il s'agit donc d'un capteur photo ce qu'il y a de plus classique utilisant la technique de la pléthysmographie pour créer des images. Le cardiofréquencemètre de Microsoft utilise des leds pour illuminer les tissus sous la peau. La lumière revient et s'imprime sur le capteur.

En partant du principe que le sang absorbe davantage de lumière que le reste des tissus. un DSP prend alors le relais et tranche sur ce qui est un vaisseau sanguin et ce qui ne l'est pas. Le cardiofréquencemètre n'a plus qu'à mesurer la fréquence cardiaque dans les zones identifiées comme pertinentes. Intéressant sur le papier, reste à savoir comment Microsoft compte miniaturiser son dispositif et l'intégrer ergonomiquement dans une montre connectée aux dimensions de plus en plus menues. D'autant plus que le coût d'un cardiofréquencemètre nouvelle génération pourrait exploser.


Source : Microsoft veut améliorer les cardiofréquencemètres des montres connectées


Articles en Relation

Skype permet désormais le floutage de l'arrière-plan Skype, l'outil de visioconférence de Microsoft, vient de gagner une nouvelle fonction. Durant les appels vidéo, le logiciel peut rendre flou l'arriè...
Bon plan – La Surface Go de Microsoft à 359 € Tablette sous Windows 10 particulièrement bien construite et dotée d'un très bel écran, la Surface Go de Microsoft est actuellement propos...
Microsoft : vers un nouveau navigateur plus proche de Chrome Virage à 180° de la part de Microsoft qui planche actuellement sur le développement d’un nouveau navigateur basé sur le même programme open source q...
Promo - La Surface Pro 6 (Core i5) à 842 € Alors qu’elle est vendue par Microsoft à 1069 €, le site allemand d’Amazon propose la Surface Pro 6 au très bon prix de 842,87 € (en tenant compte...
Tablette pas cher - La Microsoft Surface Go 8/128 Go à 487 € Alors que cette tablette est vendue à 559 € par Microsoft, elle est proposée actuellement par Amazon à seulement 487,72 € (soit -13%). La Surface G...
La Surface Pro 6 avec tous les accessoires pour 1 150 € C'est un bon plan très intéressant que propose aujourd'hui Amazon avec la Surface Pro 6 accompagnée de tous ses accessoires pour 1 149&nbs...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA

PRODUITS HIFI-VIDEO

PROMO HIFI-VIDEO