A quoi ressemblera le nouveau baccalauréat ? - Le Monde

Actualités

Après trois semaines de concertation avec les syndicats, le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a présenté le visage du « nouveau baccalauréat », mercredi 14 février. Cette nouvelle mouture de l’examen bicentenaire sera mise en place en 2021, pour les élèves qui entrent en seconde en 2018.

Aussi critiquée qu’attendue, elle s’appuie largement sur les préconisations du rapport Mathiot, remis au ministre le 24 janvier. Epreuves écrites, grand oral, fin des filières… Voici ce qu’il faut retenir des annonces du ministre.

  • Epreuves resserrées et davantage de contrôle continu

Le ministre a confirmé la nouvelle organisation de l’examen, lequel sera réduit à quatre épreuves finales et à un grand oral. Ce dernier consistera en la présentation, durant dix minutes, d’un projet préparé par l’élève en première et en terminale, suivi par dix minutes de questions de la part des trois membres du jury. Il reprend donc l’esprit des actuels TPE (travaux personnels encadrés). Ces cinq épreuves vaudront pour 60 % de la note finale, le reste étant laissé au contrôle continu. Le rattrapage, contrairement aux premières pistes évoquées, a été maintenu.

Au sein du contrôle continu, 10 % de la note dépendra de l’examen des livrets scolaires. Le reste reposera sur des épreuves communes, à l’image des bacs blancs ou des devoirs communs actuels, dont les sujets seront issus d’une « banque commune d’épreuves » pour tenter de garantir une égalité entre les élèves et les établissements. Les copies, anonymes, seront corrigées par des professeurs différents de ceux de l’élève.

Ces épreuves pourront être organisées en janvier et en avril de l’année de première, puis en décembre de celle de terminale. Cependant, selon une réponse faite par le ministre aux journalistes présents sur place, chaque matière ne sera évaluée qu’une seule fois dans le cadre de ce contrôle, qui perdrait ainsi de son caractère continu. L’organisation de ces épreuves est laissée à l’appréciation des établissements, qui pourront choisir de les faire passer quand ils le souhaiteront.

  • La fin des filières L, ES et S

C’est un changement fondamental dans l’organisation du lycée général : les filières L, ES et S sont supprimées. Les filières technologiques, si elles voient bien leur nombre d’épreuves finales diminuer comme pour les filières générales, conservent, en revanche, leurs filières.

Pour le lycée général, la classe de seconde reste inchangée (contrairement à ce que préconisait le rapport Mathiot), mais les classes de première et de terminale sont réorganisées autour d’un tronc commun et des enseignements de spécialité.e terminale seraient revus par le Conseil supérieur des programmes pour la rentrée 2019.


Lire la suite : A quoi ressemblera le nouveau baccalauréat ? - Le Monde


Articles en Relation

Séisme en Indonésie : les secours à la peine, Djakarta demande l'aide internatio... Djakarta a accepté l'aide que lui proposent plusieurs pays après le séisme et le tsunami qui ont tué au moins 832 personnes sur l'île des Célèbes. S...
Blanquer annonce 1 800 suppressions de postes dans l'Éducation nationale en 2019 Le ministre Jean-Michel Blanquer a annoncé dimanche la suppression de 1 800 postes en 2019 dans l'Éducation nationale, tout en affirmant vouloir fai...
Après une défaillance au décollage, la fusée Soyouz atterrit d'urgence au Kazakh... Un incident est survenu jeudi lors du lancement d'une capsule Soyouz à destination de la Station spatiale internationale, rapportent jeudi les agenc...
Enquête nationale après la découverte en France de bébés nés sans bras Une enquête nationale a été lancée pour faire la lumière sur les cas révélés ces dernières semaines de bébés nés dans trois départements français av...

ACTUALITÉS SHOPPING IZIVA